Petite, j'avais MON père Noël, MON papa Léon.

Le soir de Noël, nous étions tous: ma soeur, mes frères, ma maman et moi, autour de la table en attendant que notre père rentre de la longue journée qu'il accomplissait quotidiennement.

Ce chant "Petit papa Noël" devenait "Petit papa Léon".

Les cadeaux n'étaient pas bien gros et pas toujours présents, mais, bon sang, l'amour était là et je n'aurais échanger ma place pour aucune autre au monde.

A tous nos pères, nos compagnons, nos maris, ces héros de la vie quotidienne.

Merci à Chantal qui a inspiré ce texte.

Si tu as envie de partager...